Rencontre avec la nouvelle génération

Depuis sa création, le Centre coopère activement avec l’ Université catholique ukrainienne.

C’est grâce à cette université que des hommes et femmes ukrainiens éclairés participent à la levée de fonds pour l’achat d’un bâtiment qui est consacré en partie au Centre.

Grâce à cette coopération, de nombreux Ukrainiens du monde entier ont été informés des projets du Centre. 

Chaque année, le Centre réunit des hommes politiques, hommes d’affaires, enseignants, chercheurs, qui soutiennent activement le Centre Anne de Kyiv. Le Centre promeut l’étude du français à l’Université catholique ukrainienne et prévoit d’inviter les étudiants et les professeurs à participer aux programmes et projets de celui-ci.

Depuis sa création en 2015, l’Académie des Leaders ukrainiens s’appuie aussi sur le Centre pour l’organisation de la partie française du programme de tournées éducatives européennes. Ainsi les élèves de cette académie ont accès au Sénat français, à l ‘Assemblée nationale, aux établissements d’enseignement supérieurs français et au siège de l’UNESCO. Au cours des années de partenariat avec l’Academie des Leaders, le Centre a coopéré avec les succursales de Kiev, Lviv, Kharkiv et Poltava. En 2020, pendant la pandémie, le Centre a entamé une coopération active avec la branche de Mariupol par vidéoconférence. Ce partenariat s’est transformé en quelques mois en une étude visant à proposer des projets spécifiques afin de présenter l’Ukraine aux Français et ceci à travers les réseaux sociaux.


Avec le lycée Saint-Vincent, établissement secondaire de 800 élèves situé à Senlis, le Centre tisse des liens pour permettre aux lycéens de connaitre la figure d’Anne de  Kyiv. Des échanges internationaux entre le Lycée Saint-Vincent et l’école partenaire à Kyiv se font de plus en plus fréquemment, c’est ainsi que chaque année, des étudiants ukrainiens viennent en France et certains Français découvrent l’Ukraine.

À l’instar du Lycée Saint-Vincent, le Centre envisage également d’impliquer des élèves d’autres écoles françaises dans ses projets de promotion de l’histoire des relations franco-ukrainiennes remontant au XIe siècle. 

L’Institut national des langues et civilisations orientales de Paris, l’INALCO, seule institution proposant l’étude de la langue, de la littérature et de la civilisation ukrainiennes, coopère aussi avec le Centre dans le cadre du programme de communication avec la jeunesse.