Relations franco-ukrainiennes

Le Centre Anne de Kyiv existe en France comme un témoignage essentiel de l’appartenance de l’ Ukraine à l’Europe.L’Ukraine a rejoint le cercle des nations européennes depuis longtemps, à une époque où le monde médiéval  commençait à peine à s’unir, la  Kievska Russ était déjà un état et interagissait activement avec les autres pays. 
Nous étions et nous sommes aujourd’hui l’Europe, partageant une histoire et une culture communes.
Pour cela, le centre organise activement de nombreux événements – présentations, expositions, tables rondes, agit en tant que centre des Ukrainiens en Europe et promeut le développement des relations franco-ukrainiennes.
Anne de Kyiv, est un symbole d’amitié entre nos deux pays.
– Brigitte Macron, Première Dame de France.

 

Le centre coopère avec des parlementaires, politiciens et diplomates français et ukrainiens.

 

Chaque année à Senlis comme à Paris nous commémorons le Holodomor et les Héros de la Centurie céleste, victimes du Maidan de 2014.

 

Le bâtiment du Centre accueille de nombreuses expositions : les photographies de Yuri Bilak ; les trésors de la broderie ukrainienne ; les peintres de l’école de Paris ainsi des défilés de mode, notament celui Oksana Karavanska.

 

Le centre organise des événements exceptionnels
Présentations de livres : Les artistes ukrainiens de Paris 1930 – 1939, de Vita Susak, la version française du livre Kazimir Malevitch: La période Kievienne 1928-1930 présentée en collaboration avec la maison d’édition ukrainienne « Rodovid » et le critique d’art français Jean-Claude Marcadé.
Mais aussi présentations de livres sur l’actualité avec des auteurs comme Antoine Arjakovsky et Alain Guillemoles.
Des concerts ont lieu régulièrement avec le choeur Saint Volodymyr de Paris dirigé pour l’occasion par Kirill Karabits mais aussi des choeurs ukrainiens du Canada, de Grande-Bretagne ou des Pays-Bas.

 

 

Le centre permet aussi la projection de films de réalisateurs ukrainiens comme celui de Alexander Tkachuk «Héritage d’une Nation » ou Volodymyr Shpynov «Maidan»